Il n’est pas chrétien et je l’aime!

« Il était une fois, j’ai rencontré un homme. Il me plaisait plutôt pas mal et il se trouve que je l’intéressais aussi. Après un échange de contact, et une première conversation, j’ai appris qu’il ne partageait pas les mêmes croyances que moi. Je savais ce que disait la Parole à ce sujet et pourtant ce qui était entrain de naître me plaisait. J’ai continué à apprendre à le connaitre. 
 Mais quelques semaines ont suffit pour que cet homme sorte, sans réelle raison apparente, de ma vie . Et alors que je m’interrogeais, je me suis rappelé qu’au début de cette histoire, j’avais dit à Dieu: « Voici cette  nouvelle relation, j’entends ce que dit ta Parole, alors fais selon ta volonté ». Dieu venait de dire « Non ma fille » en me démontrant pourquoi. Laisse moi te le partager. »

Avant de rentrer dans le vif du sujet, je veux que tu saches que Dieu est un père, pas un accusateur ou un dictateur. Il est amour et lorsqu’il parle dans sa parole il conseille, il incite, il te parle du meilleur. Il ne te condamne pas et ne t’oblige pas. Il dit: « Choisis entre la vie et la mort » en t’incitant à choisir la vie. La parole ne devrait pas être quelque chose qu’on ouvre en ayant la crainte de ce qu’on pourrait y trouver, en ayant peur des « interdictions ». On devrait se réjouir de connaitre la vérité pour nos vies et ne pas penser tout de suite à notre capacité ou pas à appliquer cette vérité. Toi tu ne peux rien mais par Dieu qui vit en toi, tu peux tout. Alors, lorsque tu prends connaissance d’une directive venant de Dieu demande toi d’abord et surtout pourquoi il parle ainsi avant de te dire « Non, je n y arriverai pas ». 😉

Il est écrit:
« N’allez pas vous placer sous le même joug que les incroyants, d’une manière absurde. Comment, en effet, ce qui est juste pourrait-il s’associer à ce qui est mauvais ? Comment la lumière pourrait-elle s’unir à l’obscurité ? Comment le Christ pourrait-il s’entendre avec le diable? Ou bien, qu’est-ce qu’un croyant peut avoir en commun avec un incroyant? Quel accord peut-il y avoir entre le temple de Dieu et les idoles païennes? Car nous sommes, nous, le temple du Dieu vivant, comme Dieu lui-même l’a dit : « Je demeurerai et je marcherai avec eux, je serai leur Dieu et ils seront mon peuple. »
C’est pourquoi « vous devez les quitter et vous séparer d’eux. Ne touchez à rien d’impur, et moi je vous accueillerai.
Je serai un père pour vous et vous serez des fils et des filles pour moi, dit le Seigneur tout-puissant. »


Il y a tout un tas de raisons qui justifierai cette parole. Laisse moi te révéler 4 parmi tant d’autres de ce que j’ai appris et compris:

1) « L’eau éteindra ton feu »

L’eau éteint le feu lorsque celui ci n’est pas assez fort. Mais le feu peut faire disparaître l’eau quand l’eau n’est pas abondante.
Se mettre en relation avec une personne qui ne partage pas nos croyances, c’est comme mêler l’eau au feu. L’un éteint l’autre. L’un ralentit l’autre.
Il est préférable d’être avec une personne qui partage la même vision que nous et ce dans tous les domaines de notre vie. Celui avec qui tu partages ta vie doit pouvoir te rapprocher de celui qui te l’a donne. Et juste croire en Dieu ne suffit pas. Il y a ceux qui croient en Dieu et ceux qui vivent pour Dieu. Si tu vis pour Dieu tu dois être avec quelqu’un qui vit pour Dieu. Deux flammes ensemble permettent un plus grand feu. Mais l’eau et le feu ensemble ne fonctionnent pas. Aussi fort soit-il, à force d’eau, le feu finit toujours par s’éteindre.

2)  Tu feras des choses que tu regretteras

La relation de couple de manière générale vient avec son lot de problèmes mais une relation inter-religieuse en apporte bien d’autres dont on pourraient se passer. Au départ on se dit, « Ok pas de problème. Je t’accepte tel que tu es. Tu vis ta religion et moi la mienne ». Mais avec le temps, des frustrations verront le jour. Tu feras tout ton possible pour « attirer » l’autre dans ce que tu crois vrai parce que tu l’aimes. Au final, c’est l’accepter lui et ses croyances tout en priant en secret pour qu’il se convertisse à ta religion.
Avec le temps tu te « sacrifies » pour t’adapter et tu finis par t’éloigner de tes convictions. Il te poussera à faire des choses que tu pourrais regretter amèrement. Même s’il y met de la bonne volonté pour respecter tes choix spirituels, le naturel prendra vite le dessus.

Quand tu rencontre une personne, tu envisage d’être avec elle non pas pour ses beaux yeux mais surtout parce qu’elle a ce que tu attends, elle pense comme tu penses, elle voit comme tu vois les choses. On décide de se mettre avec une personne parce qu’on se rend compte qu’elle nous ressemble, qu’ensemble ça pourrait « matcher » car « on a les mêmes rêves, les mêmes projets de vie, la même vision ». Alors si tu refuses d’être avec une personne parce que vous n’avez pas les mêmes goûts du voyage, de la fête ou  les mêmes plans de vie, pourquoi accepterais tu de te mettre avec une personne qui dans son cœur ne connait pas celui qui te l’a donné?

3) Tu prends le risque de perdre Dieu en pensant être le « bon samaritain »

On se voile souvent la face avec cette idée que Dieu nous envoi pour conduire cet homme, alors nous pouvons rester. On reste parce que ça nous arrange sentimentalement parlant et on voudrait être véritablement cet envoyé de Dieu missionné pour apporter la lumière à cet homme qui nous plait tant.  On dit  « Je suis un instrument, alors je dois laisser Dieu m’utiliser pour toucher son enfant. Je suis le pont par lequel Dieu passe pour l’atteindre« . Il est possible que Dieu ait un plan bien particulier pour toi mais s’il te plait n’utilise pas cette raison en essayant de te voiler la face quand tu sais au fond de toi même que cette relation n’honore pas Dieu et n’est pas voulu par lui. En effet, si elle t’éloigne de Dieu, te pousse à faire des choses qui ne l’honore pas, alors ce n’est certainement pas son plan.

Le problème est que tu as commencé à l’aimer avant d’écouter les directives de Dieu et ainsi tes sentiments te contrôlent. Tu cherches la bonne raison qui justifiera ce choix et comme par hasard on en trouve toujours une qui permet que nous restions dans cette relation.

4) Tu te place sous l’autorité d’un autre père


Un joug est une pièce de bois permettant d’atteler des animaux, les mettre côte à côte afin qu’ils soient tous les 2 dirigés par une seule pièce et ce, de la même manière et au même rythme.

Lorsque tu te mets en relation avec une personne, tu acceptes de t’attacher à lui et s’il ne partage pas tes croyances, tu te mets sous un joug qui n’est pas le tiens. Tu auras beau résisté, tu finiras par fatiguer et te laisser conduire naturellement par ce que tu t’es toi même imposé.  Tu vas devoir redoubler d’effort, tout en évitant de frustrer l’autre, pour t’accrocher à ta foi.

Inconsciemment ou consciemment on se laisse conduire par ce que l’on ressent et c’est ainsi qu’on accepte de donner d’abord la main, puis le bras entier. Quelques mois suffisent pour se retrouver complètement éloigné de Dieu car celui avec qui tu partagerais la majeure partie de ton quotidien ne priera pas avec toi, ne t’aidera pas à entretenir ta relation avec Dieu, ne te soutiendra pas dans la prière et le jeûne, ne t’encouragera pas à persévérer avec Christ. Vous serez occupé à faire tout sauf partager votre foi. Il y a des conséquences dans chacune de tes décisions. Choisir ce qui n’est pas avec Dieu c’est comme donner son accord pour risquer de le perdre.

Comment pourrais tu confier ton cœur à cet homme alors qu’il ne connait pas ton père?

C’est alors que j’aimerai te rappeler l’importance de toujours confier tes relations nouvelles ou actuelles entre les mains de Dieu. Il nous aime assez pour retirer ce qu’il y a à retirer et créer la place pour ce qui doit entrer. Il nous aime assez pour pardonner notre désobéissance à sa parole dès lors que nous nous repentons et que nous l’invitons à prendre le contrôle. Tu as le choix de choisir entre la mort et la vie. Choisis la vie.

En résumé,

Une relation inter religieuse ce n’est pas ce que Dieu veut pour toi, cela pourrait t’éloigner de lui car il sait à quel point la chair est faible. Abraham a dit à son serviteur d’aller chercher une femme de son pays pour son fils et non du pays dans lequel il était. Un père sait ce qu’il convient pour son enfant. Un homme de « ton pays » est celui avec qui ensemble vous irez loin et regarderez dans la même direction contrairement à celui qui ne l’est pas car il est bien connu que regarder dans des directions opposées (avoir différentes visions, différentes croyances) éloigne et crée deux chemins distincts. Dans ce type de relation tu perds soit celui qui partage ta vie soit Dieu. La balle est dans ton camp. Ne confie pas ta vie à Dieu pour la mettre à la mercie « d’un homme qui n’est pas son fils. »

Signature

Publié par

Fondatrice et rédactrice en chef de Whataboutthelove, enseignée et transformée par la grâce de Dieu, son désir est de transformer par ses mots la vie, le foyer et le mariage de ses lecteurs.

6 commentaires sur « Il n’est pas chrétien et je l’aime! »

  1. Pas du tout d’accord avec cet article qui j’ai l’impression a pour but de limiter les gens. Dieu est tellement incroyable qu’il peut trouver la femme ou l´homme de notre vie dans une religion totalement différentes pour se limiter seulement à notre religions c’est sans doute mieux mais ce n’est pas pour autant une mauvaise chose. Depuis des siècles les hommes de Dieu célèbrent les mariages interreligieux et les couples se portent très bien. Marier son frère chez Chretien ne garantit pas le bonheur… Dans l’article peut être que Dieu a éloigné la personne parce qu’elle n’était tout simplement pas pour la fille sans même parler de religion.

    J'aime

    1. Hello,
      Tu as tout à fait le droit de ne pas être d’accord et ainsi de mener ta vie selon tes convictions. La mienne je l’ai et c’est celle ci. S’il est écrit noir sur blanc «  vous ne vous mettrez pas sous un joug étranger » (voir verset ci dessus), il y a une raison à cela. Et j’ai compris pourquoi car je suis passé par là. Relis bien mes mots car tu mélanges beaucoup de choses. En effet, je ne limite pas les gens je les informe sur les limites qu’ils peuvent s’imposer en étant avec une personne qui n’a pas la même vision qu’eux. Dieu n’impose rien à personne, il propose le meilleur. Et le frère chrétien n’est pas forcément le bonheur car ça reste des humains imparfaits capables de faire des erreurs. Bref, il y a tant de chose à dire et la plupart sont déjà dans l’article si seulement on prend le temps de le lire avec un coeur disposé sinon c’est inutile. Ceci étant dit sois bénie.

      J'aime

  2. Waouh, j’aurais tellement aimé avoir une amie qui puisse osez me dire ces vérités quand je m’engageais loin de mon Père.
    Merci pour ce partage Stéphanie. Merci de laisser le Saint Esprit en toi nous révéler toutes ces choses et merci au Saint Esprit en moi qui me permet d’entendre, de comprendre et surtout de croire à toutes ces choses.
    Amen.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s